Citron : ma naturopathe s’est trompée !

Citron : ma naturopathe s’est trompée !

Il y a quelques années, j’ai vu une naturopathe pour améliorer mon alimentation.

 

Elle m’a donné plein de conseils très efficaces… 

 

Pourtant, il y en a un que je ne suis plus du tout…

Limiter les agrumes, et notamment le citron.

Je lui avais dit que je commençais toujours mes journées par 2 oranges et un demi-citron pressés…

 

Mais elle m’a dit d’arrêter cette routine…

 

D’après elle, les agrumes sont acides, ce qui peut créer des problèmes de santé et d’estomac.

 

Mais aujourd’hui, je sais qu’elle s’est trompée.

 

Le citron n’acidifie pas votre corps, au contraire…

C’est facile de croire que le citron est acide pour votre corps.

 

Il a un goût puissant et quand vous croquez dedans, ça pique la langue.

Source : Pexels

En plus, le citron a un pH de 2,4.

Source : UAE

Donc même sur le plan scientifique, ça paraît logique qu’il soit acide pour le corps.

 

Et comme l’acidité est dangereuse pour votre santé…

 

Le citron peut vite passer pour un ennemi.

 

Mais c’est absurde !

 

En réalité, le citron est excellent pour la santé parce qu’il “alcalinise” l’organisme (le contraire d’acidifier).

 

Donc il lutte contre l’acidité du corps et ses dangers pour la santé.

 

Ceux qui vous disent le contraire regardent au mauvais endroit…

 

Arrêtez de vous fier au goût et au pH du citron

Oubliez son goût et son pH. Focalisez-vous plutôt sur l’indice PRAL.

 

Cette donnée vous indique si un aliment est acide ou alcalin pour votre corps.(1)

 

Voici la règle…

Plus l’indice PRAL est faible, plus l’aliment alcalinise l’organisme.

 

Et le citron a un indice PRAL de -2,6.(2)

 

C’est carrément en-dessous de 0 !

 

Donc il n’acidifie pas du tout votre corps… C’est l’inverse ! 

 

Explications…

Le citron contient de l’acide citrique, d’où son acidité.

 

Mais lorsque cet acide citrique arrive dans l’estomac, il est rapidement oxydé.

 

Je ne vais pas rentrer dans les détails de cette réaction…

 

Mais ce phénomène rend le citron alcalin pour votre organisme.(3)

 

Voilà pourquoi le citron est un allié incontournable pour votre santé !

 

Il compense les aliments acidifiants comme…

  • La truite (indice PRAL de 13,5),
  • L’escalope de veau (18,7),
  • Le cheddar (26,4)…

 

Ces aliments ne sont pas du tout acides au goût… Et pourtant, ils sont acidifiants et néfastes pour votre santé. 

 

Vous allez comprendre pourquoi en lisant les prochaines lignes…

 

Le citron lutte contre l’acidose et l’inflammation

L’équilibre acido-basique de votre organisme est essentiel pour votre santé.

 

Si votre niveau d’acidité est trop élevé, on parle d’acidose.

 

C’est un état terrible pour votre corps car il provoque l’inflammation, le vieillissement prématuré, l’arthrose, les rhumatismes, la mauvaise circulation du sang…

 

Malheureusement, l’alimentation moderne favorise l’acidose : la viande, le gluten, les sucres industriels, les produits laitiers… ce sont tous des produits acidifiants ! 

 

Pour éviter que ces produits augmentent l’acidité de votre corps, vous devez l’alcaliniser (ou le basifier). 

 

C’est là que le citron entre en jeu. Son pouvoir basifiant vous aide à être en meilleure santé. 

 

Encore mieux, le citron est anti-inflammatoire parce qu’il est bourré d’antioxydants (comme beaucoup d’agrumes).(4)

 

Donc c’est un aliment de premier choix pour…

  • Ralentir le vieillissement et prévenir les maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson…),
  • Lutter contre les troubles cardio-vasculaires,
  • Combattre les cancers,
  • Améliorer la digestion…

 

Et pour profiter de son pouvoir, vous avez plusieurs moyens de le consommer…

 

4 idées simples pour profiter des bienfaits du citron

Voici quelques idées pour profiter du citron dans vos boissons et dans vos plats…

 

1. De l’eau avec du citron, pour faire d’une pierre deux coups

La recette est simple…

 

Vous coupez un citron, vous le pressez dans une carafe et vous mélangez avec de l’eau type Volvic.

 

Puis vous laissez au frais quand vous n’en buvez pas.

 

Pour rendre la boisson encore meilleure, vous pouvez ajouter…

  • Une branche de menthe,
  • Du miel,
  • Du gingembre…

 

Avec cette boisson, vous pouvez à la fois vous hydrater et profiter des bienfaits du citron.

 

2. Du zeste de citron, pour un concentré de vitamines

Le zeste de citron contient jusqu’à 10 fois plus de vitamines que le jus de citron.(6)

 

Alors autant en profiter pour agrémenter vos plats !

 

Pour ma part, j’adore en ajouter dans mes salades de crudités, dans du thé vert et aussi dans des salades de fruits.

 

3. Dans une sauce pour salade, une super alternative santé

Le citron remplace la vinaigrette ou l’huile d’olive dans vos salades.

 

Et tant mieux ! Ces deux condiments sont rarement bons pour la santé. 

 

(Je sais, c’est choquant de lire que l’huile de l’olive peut être mauvaise pour votre corps, mais j’aurai l’occasion d’en parler dans un prochain article).

  • Mélangez du jus de citron avec de la crème fraîche,
  • Ajoutez de la poudre d’amande ou de noisette,
  • Puis une pincée de sel si besoin.

 

4. Dans un smoothie (mixés), pour le plaisir des papilles

Voici 2 idées de mixés qui vous feront profiter des pouvoirs du citron…

  1. Endive + banane + citron + miel + amande en poudre,
  2. Avocat + datte + citron + poire.

 

Dosez chaque ingrédient selon vos préférences.

 

Bonus : une petite astuce pour digérer les repas copieux…

Soyons francs, les excès arrivent à tous.

 

Mais bon, si vous pouviez éviter de souffrir en silence en attendant que ça passe…

 

Ce serait pas mal !

 

Et ça tombe bien car le citron peut vous aider !

 

Mais pas question de boire du limoncello…

 

C’est plus simple :

Ajoutez deux citrons pressés à de l’eau tiède.

 

Et buvez le mélange.

 

Vous devriez vous sentir mieux en 10 minutes.

 

Ce qui est pratique avec le citron, c’est que vous pouvez en consommer toute l’année !

Je vous recommande toujours de consommer des fruits et des légumes de saison.

 

Et heureusement, vous pouvez consommer du citron toute l’année.

 

Ce sont juste les variétés qui changeront suivant la période…

  • De septembre à décembre : le citron Primofiori,
  • De décembre à mai : le citron Limoni,
  • De mai à septembre : le citron Verdelli.

 

Pour finir, j’aimerais revenir sur une “astuce santé” avec le citron…

 

Citron à jeun le matin : pas une si bonne idée…

Vous avez peut-être déjà entendu parler de cette “astuce détox” qui aurait le pouvoir de…(5)
  • Nettoyer l’estomac,
  • Drainer le foie,
  • Éliminer les toxines…

 

Vous avez juste à faire chauffer de l’eau, ajouter du citron et le boire à jeun.

 

Mais il y a 2 choses que vous devez savoir sur ce remède…

  1. Ce n’est pas un remède miracle. Commencer la journée par ce mélange peut avoir des vertus… Mais si vous n’améliorez pas votre alimentation, les résultats seront mitigés voire inexistants ;

  2. Chez certains, cette boisson peut faire plus de mal que de bien. Si vous avez un système digestif sensible, votre organisme aura peut-être du mal à transformer l’acide du citron. Donc plutôt que de boire cette boisson à jeun, commencez la journée par des fruits (pomme, banane, abricot…). D’ailleurs, sachez que la plupart des fruits sont alcalins et luttent contre l’acidose.

 

 

Je pourrais vous parler du citron pendant des heures…

Vous avez beaucoup d’autres façons de profiter des bienfaits du citron…

 

Par exemple, l’huile essentielle de citron lutte contre les infections, aide à la cicatrisation, assainit l’air…(7)

 

En cosmétique, le citron peut aussi éclaircir les taches, diminuer les cernes, soigner les aphtes…(8)

 

Mon conseil : vous devriez toujours avoir des citrons chez vous. 😉

 

Mais vous devriez aussi avoir d’autres fruits et légumes “régénérants”… 

 

C’est ce que je vous dévoilerai dans le projet dont je vous parle depuis des jours. 

 

Cela fait des mois que je travaille sur le sujet avec mes amis crudivores…

 

J’ai épluché des centaines d’articles et j’ai profité d’années d’expériences pour vous apporter le meilleur des aliments crus (je vous rappelle que mon équipe de cuisiniers a adopté ce régime depuis 1984…). 

 

Si je fais tout ça, c’est parce que…

Mon but est de vous aider à manger plus de crudités pour améliorer votre santé et votre bien-être

 

Le tout sans oublier la gourmandise.

 

J’espère que vous serez nombreux à profiter de ce projet qui m’a demandé énormément de travail… Et qui me demandera encore beaucoup d’efforts dans les mois à venir. 

 

Mais je suis motivé comme jamais ! 


Je suis convaincu que ce que je vais vous dévoiler pourrait vous permettre de prendre soin de votre santé de façon naturelle et gourmande. Le tout sans effets secondaires.

En attendant j’espère que vous consommerez plus de citron. 


D’ailleurs, connaissez-vous d’autres bienfaits du citron ? Partagez vos astuces ici.

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook

L’asperge contre la rétention d’eau ? Oubliez !

L'asperge contre la rétention d'eau ? Oubliez !

Regardez cette image…

Cette personne fait de la rétention d’eau c’est dire que ses tissus se remplissent d’eau et se gonflent(2) 

 

Ce phénomène se situe généralement au niveau des jambes et des pieds… Et ce n’est pas qu’un problème esthétique…

 

La rétention d’eau peut vous faire prendre du poids, créer des raideurs et vous engourdir.

 

Pire encore, ces gonflements peuvent même toucher les poumons, le cerveau et les yeux…

 

L’une des solutions les plus courantes pour lutter contre la rétention d’eau, c’est de prendre des diurétiques.

 

C’est-à-dire des aliments qui stimulent les reins et vous aident à “dégonfler”.

 

Et le légume le plus conseillé en cas de rétention d’eau, c’est…

L’asperge !(3)

Source : Pixabay

Sa teneur en asparagine stimule le fonctionnement des reins.

Donc en mangeant des asperges, vous pourriez aller aux toilettes plus souvent et réduire les risques de rétention d’eau.

 

L’asperge (surnommée “légume royal”) aurait aussi d’autres bénéfices pour la santé…

  • Elle a des antioxydants qui aident à lutter contre le vieillissement et la dégradation de votre corps (peau, articulations…) ; (4)
 
  • Elle a du bêta-carotène qui aide à protéger les yeux, la peau et le système immunitaire… (5)
 
  • Ses fibres aident à lutter contre la constipation… (5)
 
  • Elle serait même aphrodisiaque grâce à la vitamine E ! (6)

 

Et pourtant malgré tous ces bienfaits, on vous a peut-être caché la vérité sur l’asperge…

 

L’asperge contient un déchet pour l’organisme !

L’acide urique est un déchet de l’organisme.

Source : Metvet

Il passe dans le sang et est éliminé dans les urines…

 

Mais si vous en avez trop, vos reins ne peuvent pas tout éliminer…

 

Ce qui favorise l’apparition des cristaux d’acide urique qui s’accumulent dans vos articulations et dans vos reins (hyperuricémie)…  (7)

 

Et peut vous donner la goutte (des douleurs dans les articulations) et des calculs rénaux (petits cristaux qui bloquent l’urètre, qui peuvent empêcher d’uriner et provoquer des douleurs)…

 

Rien qu’aux États-Unis, 10 % des calculs urinaires sont dûs à l’acide urique. (8)

 

Et les calculs rénaux peuvent dégénérer en coliques néphrétiques !

 

C’est-à-dire en douleurs intenses au niveau des lombaires et des abdominaux. Ces douleurs sont dues à une trop grosse pression dans les reins et les voies urinaires.(9)

 

Donc si vous souffrez déjà de la goutte, de cystite, de prostatite, de calculs rénaux, ou d’arthrose(10)

 

Vous devez absolument éviter les asperges. 

 

En plus, l’acide urique n’est pas la seule substance néfaste présente dans ce légume…

 

L’asperge serait pire que votre baguette de pain pour la digestion

L’asperge contient du fructane.

 

Or, le fructane cause des problèmes de digestion…

Selon la revue Gastroenterology, le fructane provoquerait plus de ballonnements et de problèmes aux intestins que le gluten ! (11)

 

Source : Pixabay

Et selon une autre étude, réduire la quantité de fructane pourrait même atténuer le syndrôme du côlon irritable (12).

 

Bref, éviter le fructane pourrait améliorer votre digestion.

 

Donc limitez les autres aliments riches en fructane comme l’oignon, le poireau, l’ail, et l’artichaut.

 

Pas touche à l’asperge si vous êtes allergique à l’aspirine…

L’aspirine (en langage scientifique : acide acétylsalicylique) est un composé présent dans l’asperge.

 

Donc si vous êtes allergique à l’aspirine, fuyez !

 

Pour être honnête, j’hésitais à mentionner ce point…. Je pensais que les personnes allergiques à l’aspirine devaient être rares…

 

J’avais tout faux…

En réalité, plus de 1,3 million de Français sont allergiques à l’aspirine ! (13)

 

Cette allergie est violente car elle peut provoquer de l’urticaire, de l’asthme, des vertiges…(14)

 

Donc évitez les asperges si vous êtes sensible à l’aspirine.

 

Faites cuire l’asperge… Et c’est la catastrophe qui sera “royale” !

L’asperge contient un autre élément qui s’appelle l’asparagine (un composant de protéines).

 

Or, la cuisson de l’asperge va provoquer une réaction de Maillard.

 

 Cette réaction se déclenche pendant la cuisson…

Et transforme l’asparagine et d’autres éléments en composés cancérigènes.(15)

 

Soyez tranquille… Rien ne vous arrivera avec UNE asperge.

 

Par contre, si vous en consommez régulièrement, vous pourriez avoir quelques soucis…

 

Avec cet article, j’ai conscience que l’asperge en prend pour son grade…

Mais je compte bien vous donner des alternatives !

 

Il existe 2 moyens simples de combattre la rétention d’eau…

 

1. Réduisez le sel

Quand vous mangez trop de sel, votre corps le stocke.

 

Et lorsque des tissus de votre corps ont trop de sel, ils attirent et retiennent l’eau.

 

C’est comme ça que la rétention d’eau fonctionne.

 

Donc consommer moins de sel aidera à combattre la rétention.(16)

 

Au passage, sachez que L’OMS recommande moins d’une cuillère à café de sel par jour ! (17)

 

Alors pour votre santé, éloignez-vous des plats industriels, souvent riches en sel…(18)

 

2. Augmentez le potassium

Le potassium réduit la proportion de sodium dans le corps et aide à uriner davantage. (19)

 

Pour augmenter vos doses de potassium, manger des bananes, des avocats, du melon, de l’ananas, du chou, du concombre, de la pastèque, des tomates…

 

L’asperge n’est pas le seul aliment à éviter pour votre santé…

La preuve, il y a 2 jours je vous parlais des dangers de l’ail… Et il y a mois je vous parlais de céleri rave, de l’aubergine et de l’épinard. 

 

Depuis que je suis crudivore, j’ai passé des centaines d’heures à éplucher les études scientifiques pour comprendre les bienfaits des végétaux…  

 

Et je sais maintenant qu’il existe beaucoup d’aliments néfastes pour votre santé… mais qui sont vendus comme des miracles ! 

 

À l’inverse, il existe des végétaux aux vertus médicinales incroyables.

 

Et j’ai décidé de vous en parler…

Ça fait des mois que je travaille sur un projet pour vous permettre de découvrir les vertus incroyables des fruits et légumes crus…

 

Et débunker certains clichés.

 

J’espère que vous serez nombreux à en profiter. 😊

 

En attendant, retenez bien que…

  • L’acide urique de l’asperge peut causer des problèmes à vos articulations, à vos reins…

  • Son fructane peut compliquer votre digestion…

  • Elle est déconseillée si vous êtes allergique à l’aspirine…

  • Pour lutter contre la rétention d’eau, comptez plutôt sur d’autres fruits et légumes comme la banane, l’avocat, le melon et les tomates, etc…

 

Et vous, saviez-vous tout ça à propos de l’asperge ? Qu’est-ce qui vous étonne le plus ? Partagez vos réactions ici.

(1) https://www.elle.fr/Minceur/Astuces-minceur/retention-d-eau-3739342

(2) https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=retention-eau_pm

(3) https://www.livescience.com/45295-asparagus-health.html 

(4) https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=asperge_nu

(5) https://www.santemagazine.fr/alimentation/aliments-et-sante/legumes/asperge-les-bonnes-raisons-sante-de-manger-des-asperges-175042 

(6) https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/les-eclaireurs/segments/chronique/59469/asperges-chocolat-aliments-aphrodisiaques-sexualite

(7) https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2623231-hyperuricemie-definition-causes-alimentation-goutte-traitement/ 

(8) https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-g%C3%A9nito-urinaires/calculs-urinaires/calculs-urinaires

(9) https://www.ameli.fr/assure/sante/urgence/pathologies/colique-nephretique 

(10) https://www.topsante.com/medecine/rhumatismes/goutte/les-aliments-a-eviter-quand-on-a-de-l-acide-urique-625081 

(11) https://www.consoglobe.com/troubles-intestinaux-gluten-fructane-cg 

(12) https://regional.org.au/au/cereals/6/51muir.htm 

(13) https://www.ouest-france.fr/sante/vous-etes-allergique-aux-medicaments-des-solutions-existent-80dec92e-6d3f-11eb-b465-62f1e7a1e074 

(14) https://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/allergies-aspirine/quelles-reactions-allergiques

(15) Lewis, R.J. Sr. « Sax’s Dangerous Properties of Industrial Materials. 11th Edition. Wiley-Interscience, Wiley & Sons, Inc. Hoboken, NJ. 2004., p. 310.

(16) https://www.actiononsalt.org.uk/salthealth/salt-and-water-retention/

(17) https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/salt-reduction#:~:text=Pour%20les%20adultes%3A%20l’OMS,sel%20par%20jour%20(1)

(18) https://www.allodocteurs.fr/alimentation-aliments-sel-pourquoi-les-plats-industriels-sont-ils-aussi-sales-18080.html 

(19) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9428447/ 

(20) https://www.livescience.com/45295-asparagus-health.html 

(21) http://udel.edu/~mcdonald/mythasparagusurine.html 

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook

Comme un idiot à la station service

Comme un idiot à la station service

Je me souviens de la première fois où je suis parti voir un client dans l’est de la France…

 

J’avais hâte de le voir, de rencontrer son équipe et de visiter ses locaux…

 

J’étais super enthousiaste !

 

Mais aussi inquiet pour une chose…

Qu’est-ce que j’allais manger ?

 

Tous les jours, je mangeais mes fruits et légumes en jus, en smoothie, en salade… 

 

Et ça me donnait tellement d’énergie que je ne voulais pas casser ma routine santé.

 

Devoir manger des plats cuits, pas forcément bons et sains, me dépitait déjà.

 

C’est vrai que j’avais prévu de me faire un bon restaurant avec mon client… Mais je voulais que ça reste exceptionnel ! 

 

Heureusement, j’avais réservé un Airbnb pour la semaine.

 

Donc j’ai sacrifié quelques paires de chaussettes pour embarquer mon extracteur de jus et mon mixeur plongeant.

 

Comme ça, j’étais sûr de pouvoir manger comme à la maison.

 

Mais comme je suis tête en l’air, j’avais oublié un point important

Qu’est-ce que j’allais manger pendant mon trajet ?

 

J’avais quand même 5 heures de route pour arriver à Strasbourg.

 

Et moi qui étais tout fier d’avoir pris mon attirail…

 

Je me suis senti bête sur l’aire d’autoroute à mi-chemin.

 

Je n’avais rien prévu à manger pour la route. Et ce n’étaient pas mes machines qui allaient me sauver…

 

Par dépit, je suis rentré dans la station service, dans l’espoir de trouver quelque chose à me mettre sous la dent.

 

Mais rien

 

Pas une seule carotte en vue !

 

Rien de cru à me mettre sous la dent…

 

Les 2-3 salades composées étaient sous plastique et baignaient dans une sauce industrielle bourrée de sucres…

 

À côté s’empilaient des sandwichs, des chips, des gâteaux, des plats cuisinés à réchauffer…

 

Même une pomme, c’était trop demandé !

 

Pas le choix, j’ai dû me rabattre sur une salade composée de station-service…

 

Le pire, c’est que j’aurais pu largement éviter ça.

 

J’aurais pu prévoir de quoi manger sainement et simplement sur la route. Ça m’aurait pris 10 minutes maximum ! 

 

Et ça aurait été mieux que la salade industrielle…

 

10 minutes max pour éviter le supplice de la nourriture de la station-service, de la gare…

Si vous avez de la route à faire pour voir des clients, de la famille, partir en vacances…

 

Vous pouvez prévoir de quoi manger pendant le trajet sans avoir une valise ou un coffre plein à craquer.

 

Vous avez juste à choisir des aliments qui…

  • Resteront frais malgré la longueur du trajet,
  • Pourront se prendre quelques coups dans les virages sans s’écrabouiller,
  • Sont faciles à manger.

 

Le repas Croq’ vous conviendra si vous êtes à la minute près

Si vous avez peu de temps et que grignoter avant de reprendre la route vous suffit…

 

Mangez à la Croq’ !

 

Vous avez juste à choisir des fruits et légumes résistants et qui supportent bien la chaleur :

  • Pomme,
  • Banane,
  • Carotte,
  • Fenouil,
  • Chou-fleur…

 

L’essentiel, c’est d’éviter les aliments juteux et fragiles qui risquent de répandre leur jus dans vos affaires.

 

Évitez aussi les aliments odorants !

 

Par exemple, mettre un fromage dans un sac ou dans une voiture n’est pas l’idée de l’année (encore pire l’été)…

 

Sauf si vous les mettez dans une boîte étanche. 

 

Tout dépend de la place que vous avez. 

 

Un sac de congélation prend moins de place… Mais avec une boîte, vous pouvez emporter des raisins sans qu’ils s’écrasent par exemple.

 

Ensuite, à vous de voir si :

  1. Vous pré-découpez vos fruits et légumes : vous gagnerez du temps et de la place dans vos récipients (exemple : bâtonnets de carotte). Mais vous risquez de perdre un peu de nutriments au passage. La chaleur, l’oxygène et la lumière altérent l’intérieur des fruits et légumes quand ils sont découpés (surtout la vitamine C).(1) Mais ça reste bien mieux que la salade sous plastique ;

  2. Vous gardez intacts vos fruits et légumes : avec la peau rincée ou brossée avant le départ. Ils prendront plus de place mais ils résisteront mieux au transport grâce à leur enveloppe naturelle. Vous n’aurez plus qu’à les croquer tels quels ou à les découper sur place.

 

Mettez de la gourmandise dans cette Croq’ attitude

Pour agrémenter vos fruits et légumes, préparez une sauce gourmande.

 

Vous avez plein de possibilités :

  • Crème fraîche + curry
  • Crème fraîche + carré frais + citron
  • Crème fraîche + Pomme Granny + Olives vertes mixées
  • Crème fraîche + Tomates + moutarde 
  • Tomates +  Olives vertes + Basilic + citron
  • Tomates + chèvre frais + câpres
  • Avocat + Coriandre + citron vert + piment

 

Bien sûr, si ce n’est pas la saison des tomates, vous pouvez les remplacer par un coulis ou un ketchup maison par exemple.

 

À vous de tester vos recettes de sauces selon vos envies.

 

Vous verrez… Vous n’aurez rien à envier aux sauces industrielles. 

 

Et c’est bien meilleur pour la santé… Même si les sauces sont chargées en crème fraîche épaisse ! Je vous parlerai des bienfaits de la crème fraîche dans un prochain e-mail.

 

Ensuite, pensez à les mettre dans des petits récipients pour supporter le voyage.

Source : monbento.com

Et si vous avez prévu des fruits, vous pouvez même vous faire un pot de chocolat fondu… 

 

Avec une poignée de fruits secs (amandes, noisettes, raisins secs…).

 

Instant gourmand garanti !

 

Et pour manger en toute tranquillité, prenez ces 5 petits objets avec vous…

Rien de plus agaçant que d’être sur le point de manger…

 

Et de réaliser que vous allez vous en mettre plein les mains… 

 

Ou que vous ne pourrez pas manger puisqu’il vous manque un objet indispensable…

 

Donc pensez à prendre…

  • Un sac isotherme pour préserver au maximum vos aliments pendant le voyage ;

  • Des couverts et un économe si vous préférez préparer vos aliments à la minute ;

  • Une eau minérale pour vous désaltérer ;

 

  • Des mouchoirs pour vous essuyer ou nettoyer vos fruits et vos légumes ;

  • Un sac poubelle au cas où vous vous arrêtez dans un endroit sauvage.

 

Bien sûr, prenez aussi vos récipients qui contiennent vos fruits, légumes et condiments.

 

Sinon, ça ne vous servira à rien ! 😅

 

Et si vous logez plusieurs jours ailleurs que chez vous…

Repérez d’avance les lieux où vous pourrez faire le plein de produits frais :

  • Un marché à proximité de votre logement provisoire ;

  • Des producteurs locaux chez qui vous pourrez récupérer directement vos produits. La ruche qui dit oui ! vous permet de commander en ligne vos aliments avant de les retirer ;

 

Bien sûr, vous pourrez vous contenter des supermarchés… Mais comme je vous l’ai dit dans un précédent article, évitez-les si possible.

 

Et si vous y êtes contraint… Fuyez à tout prix les produits déjà prêts comme les carottes râpées par exemple.

 

Elles sont préparées des jours à l’avance dans des usines et elles sont quasiment nulles en termes de nutriments. Sans oublier leur goût fade compensé par des sauces industrielles… un vrai cauchemar !

 

Derniers conseils pour bien manger en déplacement sur plusieurs jours

Si vous pouvez amener vos machines habituelles, c’est très bien.

 

Mais si vous devez vous débrouiller avec les moyens du bord…

 

Prévoyez des recettes simples et rapides pour tout votre séjour.

 

Comme ça, une fois sur place, vous aurez déjà votre liste de courses.

 

Pensez aussi à choisir un lieu de séjour compatible avec une alimentation végétale.

 

Certains hôtels n’ont pas de frigo par exemple… 

 

Donc vous serez très limité sur le choix de vos aliments.

 

Vous devrez éviter la crème fraîche par exemple parce qu’elle risquerait de tourner…

 

Donc regardez toujours si vous avez de quoi conserver vos produits sur place (chez un ami, un airbnb…). 

 

Sans quoi, vous serez obligé de faire vos courses au compte-goutte…

 

Des astuces comme celles-ci, je vous en donnerai des dizaines très bientôt…

Le projet dont je vous ai parlé la dernière fois avance bien ! 

 

Dans une semaine, je pourrai vous le présenter. 

 

Vous allez découvrir comment les aliments crus peuvent soigner des pathologies comme l’arthrose, les rhumatismes, l’hypertension…

 

Et prévenir des maladies comme les cancers, Alzheimer, Parkinson…

 

Un à un, vous allez découvrir toutes les vertus insoupçonnées des fruits et légumes crus…

 

Et surtout, vous aurez des recettes savoureuses pour vous mettre au cru, sans sacrifier la gourmandise ! (Je les ferai même devant vous).

 

J’ai hâte de vous dévoiler tout ça ! 😁

 

Et j’espère que vous allez être nombreux à en profiter ! 

 

En attendant, je vous partage une photo assez insolite…

 

Mon kit de survie qui me suit de partout depuis 2017. 

 

J’ai même acheté une valise pour caler tous ces ustensiles ! 

En attendant, je dois être l’une des seules personnes de France et de Navarre à se déplacer avec une “valise spéciale bouffe” pour TOUS ses trajets ! 🤣

 

Et vous ? Avez-vous un rituel spécial “nourriture” avant de partir en déplacement ? Avez-vous des bonnes pratiques pour privilégier une nourriture saine ? Dites-le moi en commentaire ici.

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook

À lire avant de faire vos courses

À lire avant de faire vos courses

Vous connaissez la chanson…

 

Le mieux, c’est de consommer français et bio !

 

Car c’est ce qui vous permet de…

  • Soutenir les agriculteurs français…

  • D’agir face à l’exploitation de producteurs étrangers low-cost…

  • De limiter votre empreinte écologique en consommant des produits locaux…

  • De consommer des aliments plus nutritifs que la moyenne…

  • De préserver votre corps en limitant les pesticides…

 

Bref, en consommant local et bio, vous avez tout juste… Sauf que…  

 

Un aliment bio qui a poussé à 2 km de chez vous n’est pas forcément meilleur pour votre santé.

 

Voici les 2 choses à regarder pour profiter des meilleurs fruits et légumes… 

  1. La saison,
  2. Leur maturité lors de leur cueillette.

 

Ces 2 choses sont évidentes (ou du moins, ça l’était pour nos grands-parents)… 

 

Parce qu’aujourd’hui, beaucoup de consommateurs préfèrent acheter des fruits “verts” car ils se conservent mieux… 

 

Ou car ils souhaitent manger leurs fruits et légumes préférés toute l’année. 

 

Et c’est bien ça le problème ! 

 

Ces deux réflexes vous détournent d’aliments exceptionnels pour votre santé (et vos papilles). 

 

Je m’explique… 

 

À chaque aliment sa saison !

La nature est bien faite…

 

Elle vous donne tout ce dont vous avez besoin pour être en forme toute l’année.

 

Par exemple, l’été vous offre des fruits et légumes juteux comme les pêches, les concombres, les tomates… 

 

Ils sont rafraîchissants et légers. C’est excellent pour vous désaltérer en pleine canicule et digérer facilement. 

 

Alors qu’en hiver, vous trouverez des fruits et légumes plus consistants et réconfortants comme le chou, les champignons, la banane… 

 

Ils vont vous tenir au corps pour que vous ayez du carburant le plus longtemps possible.

 

Votre corps doit maintenir une température de 37 degrés… Donc il dépense énormément d’énergie pour lutter contre le froid. 

 

C’est pour ça que c’est utile de manger des oranges, des clémentines et des citrons. Ils vous permettent de faire le plein de vitamines et de renforcer votre immunité…  

 

Finalement, vous devez donner à votre corps “le bon carburant au bon moment”

 

Le problème, c’est que les grandes surfaces ont tendance à vous déboussoler… 

 

Vous trouverez des pommes, des fraises et des courgettes toute l’année !  

 

Résultat : vous mangez de tout, tout le temps… et vous passez à côté d’aliments essentiels pour votre santé en fonction des saisons.  

 

Par exemple, savez-vous quelle est la saison des pommes, des poires ou des radis ? 


Difficile à dire car vous en trouvez quasiment toute l’année dans votre supermarché du coin…  

 

Les fruits mûrs sont les meilleurs pour votre santé

Un fruit ou un légume à maturité a atteint son plein potentiel nutritionnel. 

Il a tous les nutriments nécessaires pour être en bonne santé. 

Et ce potentiel est atteint quand il est récolté en pleine saison ET qu’il est ramassé mûr (et pas “vert”).

 

 

Parce que même s’ils continuent à mûrir à l’air libre ou dans le frigo, ils n’atteindront jamais leur plein potentiel.

 

Laissez-moi faire un rappel… 

 

Un fruit pousse sur un arbre (ou une plante). Il a besoin de sève pour se développer et être riche en nutriments. C’est ce qui garantira sa couleur et son goût. 

 

Donc le ramasser alors qu’il est encore “vert”, c’est le priver de toutes les ressources dont il a besoin. 

 

C’est comme priver un nourrisson du lait maternel. 

 

C’est pour ça qu’un fruit vert sera toujours moins nourrissant qu’un fruit ramassé à maturité

 

Malheureusement, ramasser des fruits mûrs posent 2 problèmes…

  1. Vous devez passer tous les jours dans les vergers et cueillir uniquement les fruits mûrs → Ce qui est un coup en main d’œuvre énorme…
  2. Les fruits mûrs sont plus fragiles et se conservent difficilement.

 

Voilà pourquoi les grandes chaînes privilégient les fruits ramassés verts. 

 

Mais en même temps, comment leur en vouloir ? Que feriez-vous à la place d’un directeur de magasin ? 

 

Mais alors, où acheter vos fruits et légumes ?

La réponse est difficile car il n’existe pas de solution miracle… Sauf si vous êtes agriculteur ou que vous avez un verger et un potager derrière votre maison. 

 

Pour vous aider à faire vos courses, j’ai rassemblé les avantages et inconvénients de chaque distributeur… 

 

Les supermarchés ne proposent pas les aliments les plus complets

Si vous cherchez des fruits et légumes cueillis à maturité, faites demi-tour. 

 

Oui il y a du choix toute l’année… mais à quel prix ?

 

Les chaînes veulent des aliments qui supportent le transport de l’exploitation aux centrales de distribution… 

 

Puis des centrales aux magasins… 

 

Et enfin, des magasins jusque dans votre assiette. 

 

C’est pour ça que les fruits et légumes sont ramassés “verts”… et qu’ils sont peu nutritifs et ont peu de goût. 

 

Certains sont même déjà foutus avant d’être mûrs !

 

Pensez à cet avocat qui est dur comme du bois car il n’est pas mûr… mais qui est pourri en même temps ! C’est du pur gâchis ! 

 

La supérette peut être une option… mais très limitée

Contrairement aux supermarchés, les supérettes sont des établissements de proximité.

 

Mais ils privilégient aussi des aliments qui ont été ramassés “verts” et pauvres en nutriments…  

 

Cependant, certains franchisés proposent 10 à 30 % de leur offre en produits locaux.

 

Ce qui est plutôt une bonne nouvelle ! 

 

Car vous pourrez peut-être dénicher des fruits et légumes de qualité achetés aux producteurs du coin.

 

Donc faites un tour dans les supérettes pour voir ce qu’elles ont à vous proposer.

 

Mais surtout, évitez de vous servir dans les étales qui donnent sur la rue… Car la pollution peut dégrader la qualité des fruits et légumes… 

 

Sans oublier les dizaines de passants qui auront eu envie de les toucher…

 

Les magasins bio et les primeurs ne sont pas des valeurs sûres

Contrairement aux idées reçues, les magasins bios ne sont pas forcément en circuit court !

 

Ce sont avant tout des business qui doivent tourner…

 

Donc beaucoup de magasins bio vendent des aliments ramassés verts. 

 

Heureusement, ces magasins respectent mieux la saisonnalité des fruits et légumes.

 

Ils sont aussi plus regardants sur la qualité de leurs produits (label bio oblige).

 

Au passage, saviez-vous que les producteurs bio sont autorisés à utiliser des « pesticides » ?

 

En tout, 26 substances issues ou dérivées de substances naturelles(1) comme l’huile de paraffine (un dérivé du pétrole)…

 

Ou encore la “bouillie bordelaise” utilisée pour détruire les champignons parasites.(2) Cette bouillie est un mélange de chaux et de sulfate de cuivre controversé… 

  • Le sulfate de cuivre est obtenu industriellement grâce à de l’acide sulfurique. Cet acide mortel peut causer des irritations du nez et de la gorge, voire des œdèmes pulmonaires.(3) Sachez que cet acide est utilisé pour raffiner du pétrole ou fabriquer des batteries au plomb pour nos voitures…

     

  • Le cuivre est naturel mais toxique pour l’environnement. C’est un métal lourd qui s’accumule dans le sol et qui ne se dégrade pas.(4) 

 

Le pire, c’est que le cuivre est loin d’être le seul métal lourd présent dans les sols et cours d’eau…

 

Ce qui pose un ÉNORME problème ! 

 

Car si des aliments poussent dans une terre polluée et qu’ils sont arrosés avec de l’eau polluée… ils seront néfastes pour votre santé. Bio ou pas ! 

 

Et si en plus, il sont ramassés verts pour supporter des transports à n’en plus finir… vous aurez des aliments faibles en nutriments dans votre assiette ! 

 

Le marché est une bonne solution si vous faites affaire avec des producteurs locaux

Vous trouverez 2 types de vendeurs sur les marchés :

  1. Le revendeur qui propose des produits achetés à des centrales d’achat (comme les supermarchés, les supérettes et les magasins bio). Dans 90% des cas, ces aliments sont ramassés verts…
  2.  Le producteur local qui vend sa production. C’est frais et de saison et il a des stocks plus petits. C’est un expert qui connaît son métier et qui fait attention de ne pas gaspiller. Il sait quand semer, entretenir, récolter et consommer des produits matures et riches en nutriments.

 

Le meilleur : allez chercher directement vos fruits et légumes à la ferme

Là, vous allez directement à la source ! 

 

Vous aurez des produits ultra frais et de saison.

 

En plus, vous saurez exactement d’où viennent les aliments dans votre assiette.

 

Mais surtout, ces aliments seront ramassés à point. Ils seront arrivés au bout de leur croissance et ils seront délicieux. Mais surtout, ce seront des bombes de nutriments !

 

Donc si vous avez une ferme près de chez vous… Foncez ! 

 

Et si vous êtes en ville ? 

 

Il y a quand même des producteurs qui peuvent vous livrer à votre porte.

 

Faites un tour sur La Ruche qui dit oui ! Vous trouverez des paniers de fruits et légumes à livrer dans votre région.  

 

Ensuite, tout dépend de vos envies…

Soit vous choisissez vos fruits et légumes à la carte… 

 

Soit vous vous laissez tenter par des paniers surprise de saison…

 

Bonus : des jardins collectifs existent peut-être dans votre ville

Si vous avez envie de jardiner, vous allez adorer le concept.

 

Des mairies mettent à disposition des jardins potagers en libre-service.

 

Vous en trouverez 2 types…

  • En libre-service, tout le monde peut entretenir le jardin et récolter pour sa consommation personnelle. Ça marche surtout dans des petites communes avec un bon esprit de solidarité. Tout le monde veille à ce que chacun ait une part équitable…

  • En nominatif, vous louez une parcelle à côté de celles des autres. Vous la gérez de A à Z (plantation, entretien) grâce aux outils en libre accès. Vous récoltez le fruit de votre travail quand ils sont mûrs.

 

Et vous, où allez-vous faire vos courses ? Avez-vous des magasins que vous préférez ? Dites-le moi en commentaire.

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook

Problèmes de digestion : les conseils de mon grand-père…

Problèmes de digestion : les conseils de mon grand-père…

Quand j’étais plus jeune, je passais beaucoup de temps avec mon grand-père, Roger. 

 

J’étais tellement proche de lui…

 

C’est lui qui avait accompagné mon père au Guatemala pour m’adopter. 

 

C’est lui qui m’a appris à regarder la nature et à reconnaître les oiseaux et les plantes… 

 

Et c’est avec lui que j’ai appris à cultiver la terre.

 

Mon grand-père, c’était le stéréotype de l’agriculteur français…

Il était ventru, toujours en bleu de travail et une casquette sur la tête…

 

Il avait connu la Deuxième Guerre mondiale, les privations et la simplicité…

 

Il avait les mains usées par le travail, mais il avait ce sourire rempli de bonheur.

 

Je ne compte plus les heures passées avec lui dans les vergers à ramasser des pommes, des cerises, des abricots, des pêches… 

 

À regarder les vols des oiseaux ou les étoiles en écoutant ses histoires de jeunesse dignes de la guerre des boutons…   

 

Je me souviens aussi de ces matinées à vendre les produits de la ferme sur les marchés. Le jeudi nous étions à Oullins, le dimanche à Chaponost… 

 

Il arrivait que ma mère me fasse un mot le jeudi pour que je “sèche” le collège et que j’aille bosser au marché. 

 

Mais rassurez-vous, j’étais loin d’être un enfant malheureux !

 

Au contraire, chaque heure passée avec mon grand-père était un moment de bonheur. 

 

Bien sûr, il avait son caractère et ses habitudes mais ce n’était rien par rapport à tout l’amour qu’il me donnait. 

 

Et justement, une des habitudes tenaces qu’il avait concernait les repas…

Il commençait TOUJOURS ses repas par une salade ou des fruits.

 

Eté comme hiver, impossible pour lui de débuter un repas sans crudité. 

 

Et les rares fois où il n’y avait pas de crudité, il refusait de manger ! 

 

J’ai toujours été étonné par cette habitude alimentaire… et son inflexibilité.

 

Je me souviens qu’il me disait toujours trois choses…

“Manger des crudités en entrée, c’est la santé.” 

 

“Manger une pomme à chaque repas, jamais malade !”

 

“Ne bois pas avant de manger. Mange un fruit pour t’hydrater” 

 

À l’époque, je ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait dire…

 

Mais maintenant que je suis crudivore, j’écoute ses paroles différemment… 

Manger des fruits en entrée facilite votre digestion

Je sais…

 

Commencer votre repas par une pomme, une banane ou une poire est déroutant. 

 

Pourtant ça pourrait vous éviter certains troubles digestifs comme les remontées acides, les ballonnements, les flatulences, les brûlures d’estomac, etc.  

 

Et la raison est simple…

Les fruits sont les aliments qui contiennent le plus d’enzymes digestives naturelles.

 

Les enzymes sont des protéines qui décomposent les aliments pour les rendre digestes et assimilables par vos cellules.

 

Le rôle des enzymes est donc crucial pour votre corps et votre digestion. Plus vous en absorbez, et plus vous aidez votre système digestif. 

 

En plus, sachez que les fruits et légumes crus se digèrent plus rapidement que des aliments cuits riches en protéines et glucides complexes comme la viande, les céréales ou les légumineuses.

 

Voilà pourquoi manger des fruits en début de repas, vous permet d’alléger votre digestion, d’économiser de l’énergie et d’éviter certains troubles digestifs. 

 

La deuxième chose qui devrait vous encourager à manger les fruits avant un repas cuit est très simple…

 

 

Les aliments sont digérés dans l’ordre dans lequel vous les mangez

Si vous commencez par la viande et les féculents, votre système digestif s’occupera d’abord de ces aliments. 

 

Et vu qu’ils sont complexes, votre corps aura besoin de temps et énormément d’énergie pour les décomposer. 

 

Pendant ce temps, vos crudités vont attendre dans votre estomac et vont se détériorer…

 

Or, un aliment qui se détériore perd peu à peu ses nutriments.

 

Mais il y a plus grave…

 

Les légumes et les fruits fermentent très rapidement dans un endroit chaud (38°) et très humide. 

 

Et un fruit qui fermente libère de l’alcool via la fermentation des sucres… Ce qui peut provoquer des troubles digestifs tels que des ballonnements et gonflements. (1)

 

Pour éviter ces ennuis et profiter de tous les nutriments des fruits et légumes…

Vous devez consommer les crudités à jeun ou en entrée !

 

Dans les faits…

  1. Mangez les crudités avant le repas et attendez au moins 15 min avant de manger des aliments cuits,
  2. Après un repas, attendez au moins trois heures avant de manger des crudités.

 

Le troisième avantage à manger des crudités en entrée concerne votre ligne…

 

 

Consommer des crudités en entrée pourrait vous faire maigrir !

C’est logique. 

 

Si vous mangez une salade de crudités avant un cassoulet ou des pommes de terre, vous aurez moins faim…

 

Donc vous réduirez vos portions d’aliments cuits. 

 

Or, les crudités sont relativement pauvres en calories et riches en bonnes matières grasses (je pense à l’oméga 3 de l’avocat par exemple)… 

 

… Alors que les féculents (pommes de terre, pâtes, riz, etc.), les légumineuses et les protéines animales sont souvent caloriques et riches en graisses saturées… 

 

Résultat : en consommant moins d’aliments caloriques et riches en graisses saturées, vous perdrez du poids…

 

Sans vous affamer car vous compenserez cette “perte” par des crudités riches en eau, en vitamines et autres minéraux.

 

 

La meilleure chose à faire, c’est de commencer vos repas par des salades de crudités

C’est un excellent point de départ et cela fera déjà une énorme différence !

 

En plus, beaucoup de légumes se mangent crus…

Betteraves, choux, laitue, mâches, carottes, fenouils, endives, etc…

 

Et ajoutez des fruits pour faciliter votre digestion grâce aux enzymes.  

 

Par exemple, ajoutez les fruits suivants…

  • Printemps : fraises et/ou pamplemousses
  • Été : abricots et/ou melon
  • Automne : pommes et poires  
  • Hiver : clémentines et oranges 

 

Il y a suffisamment de fruits pour en manger toute l’année. 😁

 

Et si jamais, vous avez du “mal” à mélanger les fruits et légumes dans une salade de crudités… 

→ Pensez aux tomates et aux avocats qui sont considérés comme des légumes… alors que ce sont des fruits !

 

 

Résumons les 3 avantages à manger des crudités en entrée…

En entrée, les crudités permettent de… 

  1. Faciliter votre digestion (grâce à leurs enzymes) et d’éviter certains soucis de digestion (reflux gastriques, ballonnements, flatulences, etc.)… 
  2. Éviter qu’ils se putréfient dans votre tube digestif et qu’ils perdent leurs nutriments…
  3. Commencer à vous remplir le ventre avec des aliments peu caloriques, riches en eau et en nutriments. Ce qui vous fera moins consommer de produits riches en graisses saturées et en glucides… Et donc perdre du poids.

 

L’ordre des aliments renvoie aussi à un domaine fascinant : les associations alimentaires et leurs synergies

 

Beaucoup d’hygiénistes ont travaillé sur ce sujet complexe et je compte bien vous parler de tout ça dans un prochain article. 

 

Mais j’ai encore beaucoup de travail et de recherches à faire sur le sujet avant de vous l’envoyer. 

 

Mais elle arrivera un jour, je vous le promets. 😉

 

En attendant, dites-moi ce que vous avez pensé de cet article ? Est-ce que vous avez déjà consommé des fruits en entrée ? Pourquoi ?

 

Dites-le moi en commentaire.

 

À Roger, 

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook

Prenez-vous ce remède inutile et dangereux ?

Prenez-vous ce remède inutile et dangereux ?

Je sais…

 

J’avais dit que je ne parlerai pas des statines (les fameux médicaments pour lutter contre le cholestérol)…

 

Mais vous êtes tellement nombreux à surveiller votre cholestérol que j’ai décidé d’aller plus loin…

 

Laissez-moi être clair d’entrée sur ce qui suit :

Cet e-mail est polémique car il révèle des zones d’ombres sur les statines.

 

Bien sûr, à la fin de cet article, je vous expliquerai comment certains fruits et légumes peuvent vous aider à combattre votre mauvais cholestérol. 

 

Mais avant, commençons par l’une des révélations les plus choquantes sur les remèdes anti-cholestérol…

 

 

Les statines seraient inutiles pour combattre les accidents cardiaques

L’utilité des statines reposent sur une idée simple…

Le cholestérol favoriserait les AVC et les infarctus (c’est ce que j’expliquais dans mon dernier article).  

 

Donc l’objectif est de réguler le taux de mauvais cholestérol (LDL et VLDL)… grâce aux statines.

 

Le problème, c’est qu’à l’heure où j’écris cet article, l’efficacité des statines pour réduire les risques cardiovasculaires n’a jamais été démontrée. 

 

La preuve, une étude publiée en 2020 dans le British Medical Journal (EBM) nous donne ce graphique…

Lien entre la baisse du cholestérol LDL et la baisse des risques cardiovasculaires (1)

Ce graphique montre qu’il n’existe aucun lien entre la baisse du cholestérol LDL et la baisse des risques cardiaques.

 

Autrement dit, réguler votre taux de cholestérol LDL ne baisserait pas vos risques d’AVC ou d’infarctus

 

Cette étude remet en cause l’utilisation même des statines. Dommage qu’elle n’ait pas fait plus de bruit… 

 

Surtout que cette étude reprend les données publiques publiées par les industriels eux-mêmes ! Donc impossible pour Big Pharma de crier au complot et de remettre en cause l’étude. 

 

Donc si vous (ou votre entourage) prenez des statines, sachez que ces médicaments seraient au mieux inutiles…

 

 

Au pire, les statines aggraveraient les risques cardiaques plutôt que de les combattre !

En France, nous avons l’un des plus grands spécialistes du cholestérol et des pathologies cardiaques : Michel De Lorgeril. 

 

Le Dr. De Lorgeril est cardiologue, expert en nutrition et ancien chercheur au CNRS. 

 

Mais surtout, c’est un scientifique indépendant.  

 

Malheureusement, il est souvent traîné dans la boue par les grands médias… Pourquoi ? 

 

La raison est simple… 

Ça fait des années qu’il alerte sur les dangers des statines.

 

 

Les 2 livres chocs du Dr. De Lorgeril qui dévoilent la vérité sur les statines

En résumé, voici les révélations de ces 2 livres…

  1. Les statines empoisonnent vos muscles, ce qui vous pousse à la sédentarité. Le problème, c’est que le manque d’activité physique augmente vos risques cardiaques.
  2. Les statines sont des accélérateurs du déclin cognitif. Pour faire simple, c’est comme s’ils accéléraient votre vieillissement.
  3. Les statines augmentent vos risques de devenir diabétique… et le diabète favorise les maladies cardiaques. 

 

La troisième révélation est une bombe… Car elle suppose que les statines favoriseraient les AVC et les infarctus plutôt que de les combattre. 

 

Et le plus dingue, c’est que cette nouvelle est parfaitement vraie. Une étude publiée en 2022 dans la revue médicale JAMA Internal Medicine conclut que…

“La prise de statines est associée à la progression du diabète […], une hyperglycémie importante, des complications glycémiques aiguës et un nombre accru d’ordonnances pour les classes de médicaments hypoglycémiants.” (2) 

 

Imaginez un peu la catastrophe d’une telle nouvelle… Surtout quand vous savez que les statines sont les médicaments quotidiens les plus consommés au monde…  

 

Vous imaginez les centaines de millions de personnes qui aggravent leurs risques d’accidents cardiaques ? Alors qu’ils pensent les éviter en prenant des statines ? 

 

Imaginez un peu le scandale qui est sur le point d’exploser !

 

 

Résumons la situation…

Il n’existerait aucun lien entre votre niveau de “mauvais cholestérol” et vos risques de souffrir d’un AVC ou d’un infarctus…

 

Mais surtout, les statines augmenteraient vos risques de devenir diabétique… Diabète qui favorise largement vos risques cardiaques.

Donc la vérité, c’est que prendre des statines n’améliore pas votre espérance de vie. 

 

Comme le dit le docteur de Lorgeril (3)

  1. “Les statines n’ont pas d’utilité (d’efficacité) clinique ;
  2. La diminution du méchant cholestérol n’a pas d’utilité clinique ;
  3. Le cholestérol est innocent dans les maladies cardiovasculaires.”

 

Et c’est sans parler des effets secondaires des statines comme(4)… 

  • Leur toxicité pour vos muscles et vos ligaments, qui peut entraîner des douleurs insupportables…
  • L’apparition de troubles sexuels et urinaires…
  • La détérioration de votre sommeil…
  • L’apparition de troubles de la mémoire… 
  • Une tendance à la dépression… 
  • Une grande neurotoxicité qui favorise l’apparition de la maladie de Parkinson… 
  • Plus grave : les statines favoriseraient même l’apparition de cancers…

 

Bien sûr, le docteur De Lorgeril n’est pas le seul à démontrer l’inefficacité des statines. 

 

 

Mais alors pourquoi les médecins continuent-ils à prescrire ces médicaments à tour de bras ?

Soyons réalistes… 

 

La France manque cruellement de médecins. Beaucoup de docteurs sont débordés et enchaînent des dizaines de patients par jour. 

 

C’est donc normal qu’ils n’aient pas le temps de lire les dernières publications scientifiques… Et qu’ils se contentent de prescrire des remèdes que les laboratoires vantent comme des solutions miracles. 

 

Mais il y a plus grave… 

 

Les conflits d’intérêts entre chercheurs, médecins et laboratoires sont de plus en plus nombreux. 

 

Par exemple, le cas du Dr. Børge G Nordestgaard est hallucinant. C’est l’un des plus grands spécialistes à défendre les statines au niveau mondial… Alors même que ses études sont payées par les laboratoires Abbott, Amgen, Astra Zeneca, Fresenius, Isis Pharmaceuticals, Merck, Omthera et Sanofi Aventis. (5) 

 

Et que dire du scandale de Rory Collins ? 

 

Pendant plus de 20 ans, ce médecin a vanté les bienfaits des statines. Il expliquait à qui voulait l’entendre que ces médicaments n’étaient pas toxiques et que leurs effets secondaires étaient négligeables… 

 

Avant d’avouer qu’il avait menti sur toute la ligne en utilisant des études approximatives pour justifier ses dires. Une honte ! (6) 

 

Si seulement les médecins avaient le temps de lire les recherches sur les statines, je parie que la majorité arrêterait immédiatement d’en prescrire à leurs patients.

 

Les preuves de leur inefficacité et de leur danger sont telles que les laboratoires seraient obligés de rendre des comptes publiquement. 

 

De s’excuser auprès des 7 millions de Français qui prennent ces cachets tous les jours !

 

 

Heureusement, il existe des remèdes naturels pour lutter contre le mauvais cholestérol

Tournez-vous vers des aliments qui poussent à quelques kilomètres de votre cuisine…

 

Je vous rappelle que je ne suis ni médecin, ni chercheur. 

 

Donc, je ne vous encourage pas à arrêter les statines si vous en prenez. Votre médecin est le seul à pouvoir prendre cette décision avec vous

 

En revanche, une chose semble faire l’unanimité :

Les aliments riches en Oméga 3 (bonnes graisses) sont efficaces pour lutter contre le mauvais cholestérol.

 

Donc vous pouvez vous lâcher sur…

  • Les avocats,
  • La mâches et la laitue,
  • Les noix, noisettes et amandes.

 

Mention spéciale à un fruit bien de chez nous : la pomme.  

 

Plusieurs études indiquent que la pectine qu’elle contient réduit le mauvais cholestérol et augmente le bon.

 

En 2013, une étude anglaise a même comparé l’efficacité des statines par rapport aux pommes.(7) 

 

Et l’une des conclusions affirme que…

Les statines provoqueraient 12,000 cas de diabète de plus que la consommation quotidienne d’une pomme. (7)

 

Et comme vous savez que le diabète est l’un des facteurs majeurs de risques cardiaques, manger des pommes pourrait prévenir de complications cardiaques

 

Et il y a mieux…

 

Sachez que la pomme n’est pas votre seule alliée.

 

Une forte consommation de vitamines A, C et E vous permet de prendre soin de vos artères… 

 

Et vous retrouverez ces vitamines dans les fruits et légumes crus ! 

 

Donc lâchez-vous sur les crudités ! 

 

Vous pouvez même combiner les fruits et légumes riches en oméga 3 pour faire des salades délicieuses.

 

Regardez… 

Salade mâche, avocat, pommes, amandes. Parfaite pour lutter contre le “mauvais” cholestérol !

Et vous, avez-vous d’autres aliments à recommander ? Avez-vous déjà entendu parlé du travail du docteur De Lorgeril ? Dites-le moi ici en commentaire.

 

 

P.S : Cet article vous dévoile le travail d’un expert mondial du cholestérol et des statines. Mais soyons clair, le but de cet article n’est pas de vous faire arrêter votre traitement si vous prenez des statines. 

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook

Café : cette vérité qui dérange…

Café : cette vérité qui dérange…

Vous faites face à beaucoup de tentations au quotidien.

 

Un achat compulsif, un dernier verre de vin, des friandises…

 

Et franchement, qui peut dire qu’il n’a jamais craqué ?

 

Mais là où ça devient potentiellement dangereux, c’est quand une tentation peut détériorer votre santé. 

 

Et que personne ne vous met en garde car la majorité de votre entourage succombe à la même tentation…

Dans cet article, vous allez découvrir une erreur que 83 % des Français font tous les jours

 

Et qui peut leur causer des insomnies, des tachycardies (cœur qui bat trop vite) et même des arrêts cardiaques !

 

Rassurez-vous, il existe un moyen simple de bannir cette tentation et d’éviter le pire… vous allez justement le découvrir dans quelques lignes. 

 

Mais avant, dédramatisons un peu les choses….

Il faut être un saint pour dire “non” à toutes les tentations du monde.

 

Même un homme qui a aidé des millions de personnes (voire des milliards) a succombé à une tentation…

 

C’était un pape !

 

À la fin du 16ème siècle, Clément VIII devient pape.

Source : Larousse

À cette époque, l’Occident considère qu’une boisson est maléfique.

 

Le diable l’aurait donnée aux musulmans pour compenser leur interdiction de boire du vin (boisson sacrée du Christ). (1)

 

Sauf que le pape Clément VIII a goûté à cette boisson… Et il a déclaré…

 

Et voilà comment une boisson “maléfique” s’est popularisée dans tout l’Occident grâce au Pape !


Cette boisson, c’est le café.

Source : unsplash

Et des siècles plus tard, le café est devenu très populaire…

 

 

 

Pour beaucoup de Français, la tasse de café est devenue un réflexe quasi vital ! À la maison, au bureau ou à la fin d’un repas…

 

Qui aurait quelque chose à redire ?

 

Et pourtant, voici une première révélation inattendue à propos du café…

 

 

Le café vous endort

C’est embêtant sachant que plus de 6 Français sur 10 en boivent pour se redonner de l’énergie !

 

Si le café vous endort, c’est parce qu’il embête une molécule appelée “adénosine“.(5, 6, 7)

Source : pubchem

Vous allez voir, c’est simple à comprendre…

 

L’adénosine est une molécule produite par le corps.

 

Au cours de la journée, vous en produisez de plus en plus…

 

Et plus vous avez d’adénosine, plus vous avez envie de dormir.

 

Et voilà où se trouve le problème…

 

Pour faire effet, l’adénosine s’accroche à des neurones du cerveau. Ça lui permet de “mettre en arrêt” votre cerveau petit à petit. Pour résumer grossièrement, c’est un calmant.


Mais quand vous buvez du café, la caféine s’accroche à ces neurones. Et elle ne laisse aucune place pour l’adénosine ! Ça veut dire que votre cerveau ne se met pas à l’arrêt.

En plus, votre corps continue à produire de l’adénosine !

 

Donc lorsque la caféine ne fait plus effet (99 % de la caféine disparaît 45 minutes après avoir bu votre tasse de café)…(8)

 

L’adénosine accumulée arrive d’un coup sur les neurones et arrête soudainement beaucoup de cellules… Ce qui crée une envie de dormir. Comme un coup de barre !

 

En plus de ça, la caféine est un diurétique (elle vous fait plus uriner).(9)

 

Ça veut dire que, quand vous buvez du café, votre corps se déshydrate plus vite.

 

À cause de ça, votre corps se fatigue plus vite.

 

Et clou du spectacle, si vous mettez du sucre dans votre café… 

 

Vous vous donnez le coup de grâce.

 

Parce que le sucre industriel fatigue le système digestif.(10) Et donc votre café vous pompe encore plus d’énergie.

 

Au final, avec le café, vous augmentez vos chances de piquer du nez en pleine journée.

 

Pour continuer à bloquer l’adénosine, vous devez boire du café en continu… Mais c’est une catastrophe pour votre santé !

 

 

Vous reprendrez bien une tasse de problèmes ?

En plus de vous endormir, le café peut être mauvais pour votre santé parce qu’il peut…(11)

 

  • Vous rendre plus nerveux : si vous consommez plus de 400 mg de caféine. (14) Pour des personnes ayant des troubles de panique ou de dépression, cela peut les conduire à une anxiété chronique ;

 

 

Évidemment, l’idéal serait d’arrêter le café. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire.

 

Surtout si vous en avez l’habitude ou que vous en raffolez…

 

C’est pour ça que je vous donne le conseil suivant…

 

 

N’arrêtez pas le café du jour au lendemain…

… Surtout si vous y êtes habitué.

 

Si vous arrivez à vous arrêter d’un coup, c’est super !

 

Mais ce sera sûrement plus productif de vous arrêter petit à petit.

 

En fait, c’est comme pour les régimes…

Vous pouvez changer votre alimentation du jour au lendemain…

 

Mais vous risquez de craquer plus facilement…

Et de reprendre plus de poids qu’avant !

 

En changeant vos habitudes progressivement, vous mettez toutes les chances de votre côté pour évoluer.

 

Par exemple, voici ce que vous pouvez faire si vous buvez 2 cafés par jour…

  • Première semaine : vous réduisez à un café par jour ;

  • Deuxième semaine : vous passez à un seul tous les 2 jours. Si c’est trop dur, choisissez un jour où vous n’en boirez pas ;

  • Troisième semaine : buvez-en un seul tous les 3 jours. Si c’est trop dur, choisissez 2 jours où vous n’en boirez pas…

 

Bien sûr, si vous buvez plus de 2 cafés par jour, vous pouvez d’abord réduire d’un café la première semaine. Un de plus la suivante et ainsi de suite.

 

Vous voyez l’idée.

 

Cette méthode prendra peut-être plus de temps mais vous risquez moins de craquer.


Vous pouvez aussi choisir une autre solution… Remplacer le café, plutôt que de simplement le supprimer.

 

 

Remplacez votre tasse de café par…

Si vous pensiez au thé, sachez que ce n’est pas forcément mieux ! Je vous ferai un article spécial sur ce sujet.

 

Pour faire le plein d’énergie le matin, faites-vous un bon jus de fruits.

 

Par exemple, vous pouvez presser quelques oranges et ajouter un demi-citron dedans.

 

Comme ça, vous faites le plein de nutriments et vous attaquez la journée comme il faut.

 

Avec une telle boisson, vous êtes sûr d’éviter des effets négatifs sur le long terme.

 

Et surtout, dernière chose… Évitez de vous prendre la tête !

 

Vous avez (re)découvert que le café vous endormait et qu’en plus, il pouvait vous causer des problèmes…

 

Mais si vous en buvez juste un de temps en temps, ce n’est pas grave.

 

Au contraire ! Même si vous voulez prendre soin de votre santé, un petit écart de temps en temps ne va pas vous tuer.

 

Il faut quand même vous faire plaisir.

 

Mais sachez que réduire le café pourrait vous éviter de piquer du nez en pleine journée… 

 

Et vous éviter des insomnies et de la nervosité.

 

Comme dirait l’autre, “à consommer avec modération”. 😉


Et vous ? Saviez-vous que le café n’était pas ce remède anti-fatigue qu’on vous prétend ? Dites-le en commentaire.

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook

Cette grosse myrtille fait beaucoup parler d’elle…

Cette grosse myrtille fait beaucoup parler d’elle…

Regardez ces images…

Source : pixabay

Source : Unsplash

Ce sont des açaï bowls. Ils font fureur sur les réseaux sociaux.

 

Pour en faire un, c’est simple…

Dans un bol, vous versez votre smoothie (un mixé de fruits et légumes de votre choix). Et par-dessus, vous ajoutez des fruits, des céréales, des graines…

 

Et vous terminez le tout avec de la poudre d’açaï.

 

Pour les adeptes, c’est un petit-déj qui donne beaucoup d’énergie, grâce aux fruits mais surtout grâce à la poudre d’açaï…

 

Qui en plus, ferait mincir ! L’açaï est un fruit plein d’antioxydants.

 

Bref, cette baie est vendue comme un “super-aliment” excellent pour votre santé.

 

Mais quand vous creusez un peu le sujet, vous comprenez vite qu’il faudrait nuancer tout ça…

 

 

En Europe, c’est un “super-aliment” alors qu’en Amérique du Sud, c’est un remède

L’açaï est un palmier d’Amérique du Sud…

 

Mais c’est aussi le nom de son fruit.

 

Il ressemble à une grosse myrtille.

Source : pixabay

Il est consommé depuis des siècles par des peuples d’Amazonie.

 

Ils en mangent avec du poisson, de la viande, des crevettes…

 

Mais ils l’utilisent aussi pour soigner des problèmes de digestion et des maladies de la peau.(1)

 

Et il semblerait même que les femmes de la tribu brésilienne Pataxó boivent le jus de cette baie pour ralentir la vieillesse.(2)

 

Toutes ces infos peuvent vite vous faire croire que l’açaï est un “trésor” de la nature…

 

 

Énergisant, anti-âge, minceur, antioxydant… Peut-être, mais pas en France !

Avec 19 g de lipides pour 100 g(3), les sportifs trouvent dans l’açaï une bonne source d’énergie.

 

Jorgann Couzinet, l’un des meilleurs surfeurs professionnels réunionnais, explique même que c’est “une forme de dopage” pour lui.(4)

 

L’açaï serait aussi un excellent coupe-faim pour perdre du poids…(5)

 

Il aide à lutter contre le cholestérol… (6)

 

Et ces vertus antioxydantes feraient de l’açaï l’un des meilleurs aliments au monde pour protéger votre corps et vos cellules des agressions du quotidien…

 

Mais il y a un gros piège…

Si vous n’habitez pas en Amérique du Sud, vous aurez du mal à profiter de ses bienfaits !

 

Parce que l’açaï est trop fragile pour être transporté d’un continent à un autre.

 

Donc généralement, le seul moyen pour vous d’en consommer, c’est en poudre.

 

Sauf qu’en fonction du processus utilisé pour le réduire en poudre, l’açaï perdra plus ou moins de nutriments(7).

 

Ce qui veut dire que vous passerez à côté d’une grande partie des bienfaits de ce fruit… 

 

Mais ce n’est pas la raison principale pour mettre le holà sur l’açaï…

 

 

Aucune étude n’a véritablement prouvé l’efficacité de l’açaï sur les Hommes

Si vous épluchez les études scientifiques à propos de l’açaï, vous en trouverez plusieurs…

 

Mais très peu ont été faites sur des êtres humains.

 

D’après l’American Botanical Council, plusieurs études sur l’açaï ont été menées sur des animaux… mais peu sur les humains ! 

 

Forcément, c’est difficile de confirmer les effets positifs de l’açaï sans preuves.(8)

 

De mon côté, je n’ai trouvé que 3 études qui impliquent des êtres humains…



 

Au total, ça fait une centaine de personnes, ce qui est insuffisant pour valider une hypothèse scientifique…

 

(À titre de comparaison, les essais cliniques impliquent des milliers de personnes avant d’être validés.(12))

 

Donc à ce jour, aucune étude scientifique ne valide véritablement tous les bienfaits de l’açaï pour le corps humain.

 

Après tout, peut-être que l’engouement autour de l’açaï est un peu exagéré (surtout avec le discours marketing de certaines entreprises)…

 

Et puis au-delà des études scientifiques, je trouve que c’est bien de se fier à son bon sens

 

Entre…

  • Un fruit frais et local

 

  • Et la poudre d’un fruit sous plastique pendant des semaines, et qui a fait des milliers de kilomètres dans un avion ou un bateau…

 

Qu’est-ce qui vous paraît le mieux pour votre santé ?

 

Avec tout ça, je trouve dommage de s’entêter à consommer de l’açaï…

 

Surtout que vous pouvez profiter des mêmes bénéfices avec des fruits et légumes plus proches de chez vous…

 

 

Pas besoin de poudre pour gagner en énergie, combattre le cholestérol et ralentir le vieillissement…

Tournez-vous vers des aliments qui poussent à quelques kilomètres de votre cuisine…

 

 

 

Vous voyez, pas besoin d’aller sur un autre continent pour trouver des aliments bons pour votre santé. 😉

 

Le brocoli, la pomme, l’orange, la tomate, le chou…

 

Ces fruits et légumes courants n’ont pas l’air d’être exceptionnels pour votre santé.

 

Et pourtant, ils n’ont rien à envier aux fruits exotiques “révolutionnaires” vantés par certaines entreprises au marketing bien rôdé.

 

Parfois, la solution est souvent plus simple (et plus proche) de vous… Les fruits et les légumes du marché du coin sont souvent très puissants.

 

Même si les astuces venues d’ailleurs sont souvent plus attrayantes…

 

Et je vous le prouverai dans un de mes prochains articles.

 

En plus, la variété des aliments qui poussent en France vous permettra de ne pas vous lasser de vos repas.

 

Parce que manger de l’açaï tous les jours, ça risque de vous ennuyer rapidement…

 

 

Que retenir de l’açaï ?

C’est un fruit qui a l’air intéressant pour la santé mais…

  • Des études scientifiques plus poussées devraient être menées,

  • Le consommer sous forme de poudre pourrait diminuer la présence de nutriments et donc le rendre moins intéressant pour votre santé,

  • Plein de fruits et légumes en France vous apporteront les mêmes bienfaits.

 

 

Par contre, si vous avez l’occasion d’aller en Amérique du Sud, n’hésitez pas à en goûter. Et vous m’en direz des nouvelles ! 😉


Et vous, avez-vous déjà mangé de l’açaï (en fruit ou en poudre) ? Avez-vous le même avis que moi sur cette baie ? Partagez vos réactions en commentaire.

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook

3 légumes crus à éviter pour votre santé…

3 légumes crus à éviter pour votre santé…

Avez-vous remarqué un engouement de plus en plus fort pour les produits naturels et les légumes ?

 

Ça se comprend… 

 

En pensant aux légumes, vous pensez santé, bien-être, hygiène de vie…

 

Mais attention car derrière ces croyances, la réalité peut être très différente…

Source : pixabay

Aujourd’hui, beaucoup de Français sont convaincus que…

Les produits industriels sont mauvais !

 

Et que les produits naturels sont bons…

 

Et si c’est ce que vous croyez aussi, alors accrochez-vous, car cet e-mail va vous secouer… 

 

Car même si les produits naturels ont le vent en poupe, tout n’est pas si rose !

 

 

Penchez-vous sur votre assiette… Et posez-vous les bonnes questions…

Tout d’abord…

Tous les produits naturels sont-ils faits pour vous ?

 

Bien sûr que NON !

 

Ça paraît évident mais je préfère quand même le rappeler. 

 

Ce n’est pas parce qu’un aliment pousse naturellement dans la terre, qu’il est sans danger pour votre santé. 

 

Par exemple…

Les baies de sureau sont très toxiques si elles ne sont pas mûres… 

 

Les caramboles peuvent vous causer un arrêt cardiaque (ou respiratoire), des problèmes au cerveau et aux reins si vous en mangez trop…

 

En grande quantité, les noix de muscade peuvent entraîner des vomissements et même des convulsions !

 

La nature regorge de produits naturels, comestibles… et toxiques ! Surtout si vous les consommez mal ou en trop grande quantité ! 

 

Et je ne parle même pas…

  • Des aliments qui doivent être absolument cuits avant d’être consommés. Pensez au manioc par exemple… 

 

  • Aux produits qui doivent être préparés minutieusement sous peine de vous intoxiquer. C’est le cas du poisson fugu…  

 

  • Des plantes ou des champignons extrêmement toxiques. Muguet, ciguë, persil des marais, etc. Toutes ces plantes sont naturelles… et toxiques pour l’Homme !

 

Bref, la nature ne travaille pas spécialement pour nous ! Tout n’est pas bon à prendre !

 

Et c’est encore plus difficile à admettre quand vous ouvrez les yeux sur certains aliments “comestibles”…

 

 

Un produit comestible n’est pas forcément bénéfique pour votre santé !

Un aliment comestible ne vous tuera pas et ne vous rendra pas malade sur le court terme.

 

Mais ça ne veut pas dire qu’il n’aura aucun impact négatif sur votre santé sur le long terme.

 

Par exemple…

Les cacahuètes sont-elles comestibles ? Oui.

 

Sont-elles bonnes pour la santé ? NON ! Même si c’est dame Nature qui la produit.

 

→ (La cacahuète est un sujet très complexe. Entre les “pour” et les “contre” difficile d’y voir clair. Vous découvrirez ces arguments dans l’un de mes prochains articles).

 

 

Vous serez choqué en découvrant la vérité sur 3 légumes vendus comme des produits “miracles”…

Commençons doucement avec un aliment considéré comme un trésor pour votre santé… mais que vous devez ABSOLUMENT éviter de manger cru.

 

L’aubergine !

Source : pixabay

Si vous trouvez des recettes avec de l’aubergine crue… Fuyez !  

 

Sincèrement, vous avez déjà mangé une aubergine crue ? 

 

C’est infect (et je reste poli) !  

 

Mais le vrai problème, c’est que l’aubergine contient de la solanine. Cette substance végétale est présente dans beaucoup de légumes de la famille des solanacées.

Parmi les solanacées, vous trouverez les pommes de terre, les poivrons, les tomates…

Rassurez-vous, vous n’allez pas mourir dans l’heure si vous continuez à manger ces aliments…  

 

Mais sachez quand même que la solanine est irritante, voire toxique pour le corps.

 

Elle peut provoquer des maux de tête, des vomissements et des douleurs abdominales… 

 

Et si votre corps peut réagir comme ça après avoir consommé une aubergine… c’est peut-être parce que votre organisme n’en veut pas !

Donc l’aubergine en fine tranche ou en gaspacho dans vos salades… c’est NON !


L’aubergine dans un extracteur de jus… Non plus !

 

Comme quoi, le goût infecte de l’aubergine crue est un bon indicateur…

 

C’est comme si votre palais vous disait “évite de manger de l’aubergine” ! 

 

Bref, continuons…

 

Le deuxième mythe que je vais faire tomber, c’est…

 

L’épinard : un légume plein de mensonges !

Source : pixabay

Là, vous n’êtes pas prêt !

 

Surtout que je vais directement démonter un préjugé sur le légume de Popeye…

L’épinard n’est pas riche en fer. Il en est même pauvre ! 

 

Comptez entre 2 et 3 mg pour 100 g (contre 66 mg pour le cumin, 38 mg pour le thym et 28 mg pour les algues !).

 

Mais revenons à la première question… Pourquoi l’épinard pose problème ?

Réponse : à cause des acides oxaliques.(1)

 

Les oxalates réduisent l’absorption du fer et du magnésium. (1)

 

En plus, ces minéraux non assimilés finissent par surcharger les reins. Ils vont fatiguer vos organes et pourraient favoriser l’apparition de calculs rénaux.

Donc si vous avez des carences en magnésium, évitez de consommer des épinards. 

 

Et si vous avez les reins fragiles, n’y pensez même pas !

 

C’est vrai que les épinards sont verts, naturels et beaux… Mais crus, ils sont loin d’être aussi miraculeux qu’on vous le dit… 

 

Et c’est exactement la même chose pour le légume suivant…

 

Le céleri (rave), le légume minceur qui cachent de nombreux secrets…

Source : pixabay

Troublant… le céleri est pourtant une star dans l’univers des légumes.

 

Rassurez-vous, il n’est pas toxique mais il y a quand même certaines choses que vous devez savoir… 

 

À priori, si le céleri rave plaît autant, c’est qu’il a tout pour lui…

Il est riche en sodium (140 mg pour 100 g) alors que la plupart des légumes en sont pauvres… 

 

Il a des propriétés “brûle-graisse” dont beaucoup de femmes raffolent…

 

Son goût est apprécié et il est facile à cuisiner…

 

Le problème, c’est que si vous en consommez trop, le céleri rave peut être problématique pour votre estomac… Il peut provoquer des problèmes digestifs car il est laxatif.

Donc évitez de manger du céleri rave si vous avez des diarrhées ou des intestins fragiles…

 

Dernière info assez insolite sur ce légume…

 

Certains agriculteurs souffrent même d’irritations cutanées (phytophotodermatite) à force de manipuler des céleris raves. 

 

Donc évitez d’exposer vos mains au soleil après avoir épluché ou manipulé ce légume.

 

 

Pour résumer…

Tout n’est pas si rose avec les légumes.

 

Bien sûr, la majorité sont parfaits pour votre santé… Mais tous ne sont pas vos amis. Il ne faut donc pas généraliser. 

 

Un aliment peut être bourré de nutriments idéaux pour vos cellules… Et être à la fois négatifs pour votre corps.  

 

D’autant plus que tous les éléments présents au microscope ne sont pas tous assimilables par vos cellules. Justement dans les prochaines semaines, vous recevrez un article sur l’assimilation, le processus qui permet à vos cellules d’exploiter les nutriments de ce que vous mangez

 

En attendant, retenez bien qu’il y a souvent des inconvénients qui accompagnent les qualités des aliments.

 

Parfois, consommer des légumes pourrait même aggraver des problèmes de santé sans que vous le réalisiez. Comme quand vous mangez des épinards alors que vous manquez de magnésium. 

 

Donc penser que manger des légumes réglera tous vos problèmes est faux !

 

J’insiste sur ce point car certains pourraient vous faire croire l’inverse… 

 

En réalité, tout dépend de votre état de santé au moment où vous les consommez. 

 

Et vous ? Mangez-vous régulièrement des aubergines, des céleris raves et des épinards ? Connaissiez-vous déjà les effets néfastes de ces aliments ? Dites-le moi en commentaire.

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook

J’ai oublié de vous dire…

J’ai oublié de vous dire…

Dans mon dernier article, vous avez découvert l’importance des crudités pour nourrir votre corps. 

 

Avec le cru vous pourrez…

  • Éviter des carences en micronutriments (fer, calcium, vitamines, minéraux, oligo-éléments) ; 

 

  • Avoir une digestion plus légère et assimiler des aliments bourrés de nutriments. Les crudités sont bien plus riches que les produits cuits ; 

 

  • Éviter d’avoir faim dans les 2-3h qui suivent votre repas.

 

Suite à ces révélations, vous avez été nombreux à réagir. 

 

Beaucoup d’entre vous mettent plus de crudités dans leur repas maintenant. 

 

Donc mon article vous a encouragé à tester de nouvelles choses… 

 

Le souci, vous êtes nombreux à avoir faim après avoir mangé des salades…  

 

Donc je me suis penché sur la question et j’ai très vite compris pourquoi… 

 

La dernière fois, j’ai oublié de vous préciser quelque chose d’essentiel

 

 

La première chose que vous devez regarder, c’est la QUALITÉ des crudités

Vous avez encore faim après une salade achetée en grande distribution ou dans un fast food ?

Source : pixabay 

C’est tout à fait normal… Ou plutôt, ce n’est pas normal !

 

Ce sont des salades industrielles pauvres en nutriments.

 

Elles sont en box ou en sachet et sont préparées à l’avance.

 

Et qui dit industriel, dit bas coûts et… priorité à la quantité plutôt qu’à la qualité !

 

Les légumes sont donc traités avec des pesticides et sont produits en grande quantité sur des sols appauvris.

 

Résultat : vos salades sont à moitié vides et pauvres en nutriments ! 

 

Retenez bien que…

Un fruit ou un légume de faible qualité et cueilli trop tôt, aura moins de vitamines et moins de saveur qu’un légume mature.

 

Et le pire dans cette histoire, c’est que plus le temps passe et plus la richesse en nutriments de nos fruits et légumes s’effondre…

 

Regardez…

 

 

Une pomme de 1950 = 100 pommes d’aujourd’hui !

C’est ce qu’a constaté Brian Halweil, chercheur au Worldwatch Institute. (1)

 

Il s’est rendu compte de ce désastre en étudiant la teneur en vitamine C des pommes. 

 

Ce résultat est très clair : nos pommes actuelles sont carrément moins bonnes que celles de nos parents et grands-parents

 

Et c’est la même chose pour les autres fruits et légumes dont la qualité est en train de s’effondrer ! 

 

Donc pas étonnant qu’après avoir mangé une salade industrielle, vous ayez encore faim. 

 

Votre corps n’a pas reçu les nutriments dont il a besoin.

Il vous envoie donc un message clair : “Mange ! Continue de manger ! J’ai faim !”

 

Et que dire du goût ? 

 

Ces aliments industriels sont fades, quasiment sans intérêt. Vous devez les noyer dans une sauce ou une vinaigrette pour les manger. 

 

(Sincèrement, combien de fois avez-vous entendu dire autour de vous que les aliments n’ont plus de goût ? Qu’ils étaient meilleurs avant ? Ou qu’ils sont pleins de “flotte” ?) 

 

Donc pour profiter pleinement des nutriments des crudités ET savourer leur goût, pas de mystère…

  1. Choisissez des produits de qualité cueillis mûrs,
  2. Achetez vos aliments chez des producteurs locaux et responsables, 
  3. Faites vos salades maison.

 

C’est vrai que ça chamboule un peu vos habitudes… Mais le jeu en vaut VRAIMENT la chandelle ! 

 

C’est comme ça que vous aurez des salades nourrissantes pour vos cellules.  

 

Sans parler du plaisir que vous aurez à préparer ces aliments colorés et pleins de saveurs…

Source : pixabay

La dernière fois, je vous ai quitté sans vous donner de recettes… Laissez-moi me rattraper !

Dans mon dernier article, vous avez découvert pourquoi les crudités étaient des trésors pour vos cellules. 

 

Vous avez aussi découvert qu’elles sont aussi très efficaces pour éviter les petits creux entre les repas.

 

Ça, c’était la théorie. 

 

Et maintenant, il est temps de passer à la pratique. 

 

Donc voici 2 recettes de salades à faire à la maison. Elles sont faciles à préparer, savoureuses et très nourrissantes.

 

Recette 1 : si vous avez un grand appétit

Pour la salade :

 

  • Disposez des feuilles de salade au choix : feuille de chêne, roquette, mâche…

 

  • Déposez ensuite des feuilles d’endives entières ou émincées, 

 

  • Coupez finement des morceaux de brocoli cru, 

 

  • Ajoutez un avocat, 

 

  • Déposez des quartiers de clémentines (ou des rondelles de bananes selon la saison)

 

  • Ajoutez des morceaux de comté (lâchez-vous sur la quantité !)

Pour la sauce :

  • Pressez un citron,

 

  • Mélangez-le avec de la crème fraîche épaisse (30 % de matière grasse),

 

  • Ajoutez de la poudre d’amande ou de noisette, 

 

  • Si vous trouvez la sauce trop acide, ajoutez un peu de miel.

Recette 2 : une salade plus légère mais riche en fer !

Pour la salade

 

  • Râpez ou émincez des carottes, 

 

  • Émincez des feuilles de choux rouge (pas beaucoup car ça peut être fort), 

 

  • Ajoutez des quartiers d’orange,

 

  • Déposez des raisins secs.

Pour la sauce : pressez une orange et ajoutez un citron pressé.

En lisant ces recettes, vous avez peut-être remarqué 2 choses…

  1. Il n’y a aucune quantité. Vous pouvez varier la quantité des aliments en fonction de vos goûts. Par exemple, augmentez les fruits si vous avez peur que le brocoli ou le chou rouge soient trop forts pour vous ;

  2. Je recommande une crème épaisse à 30 % de matière grasse minimum et je fuis la crème allégée. La question des produits allégés est un gros sujet que je traiterai dans un prochain article. En attendant, lâchez-vous sur la crème d’Isigny, elle est si savoureuse et bonne pour la santé (si si, je vous promets !).

 

Dernière chose avant de composer ces 2 salades…

Évitez les salades en sachet et les carottes râpées toutes prêtes. Sinon vous aurez des aliments pauvres en nutriments et vous aurez encore faim…

Je vous invite à essayer ces deux salades pendant 3-4 jours. Même si elles sont déroutantes (je pense au brocoli cru), lancez-vous. Vous ne perdez rien à essayer. 

 

Ensuite, partagez-moi vos impressions dans les commentaires.

 

Vous pouvez aussi poster vos photos sur Instagram et taguer mon compte @nouvellesantenature

Recherche

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre Nouvelle Santé Nature

Et recevez en cadeau votre dossier spécial "Fatigué ? Découvrez les pouvoirs incroyables des aliments crus pour retrouver la forme"

Vous acceptez, en renseignant votre adresse email, d’être inscrit(e) à la lettre gratuite Nouvelle Page Santé des éditions Nouvelle Page. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur vos droits, vous pouvez consulter la Politique de Confidentialité

Partagez-nous
Facebook